Confinement : comment réduire ses pulsions sucrées ?

Alors que la menace du COVID-19 angoisse le monde entier, chacun a sa façon de surmonter cette période d’incertitude. En faisant du sport, se cultivant, en se retrouvant ou faisant passer le temps avec des activités manuelles… ou en se lançant dans la pâtisserie pour apaiser vos envies sucrées. Prenons le temps de comprendre la liaison de notre organisme au sucre, et réadapter notre comportement alimentaire.

Le sucre est-il obligatoire dans notre alimentation ?

Pulsions sucrées

Les glucides ou sucres sont l’un des trois principaux nutriments énergétiques (avec les lipides et les protides) du corps humain. Leur fonction principale est de fournir de l’énergie, mais ils jouent également un rôle important dans la structuration et le fonctionnement des cellules, des tissus et des organes. Véritable carburant vital de notre organisme, ils nous apportent énergie et bonne humeur.

Selon l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), 10% des calories quotidiennes doivent être consommées sous forme de sucre. Cela revient environ à 25 grammes de sucre par jour maximum, soit 6 cuillères à café de sucre. Pour réduire votre apport en sucre, la meilleure solution est d’éviter au maximum les sucres ajoutés. Il est préférable de choisir le sucre présent dans les laitages, légumes et fruits, des aliments riches en vitamines et minéraux. Dans vos yaourts, préférez l’ajout de fruits rouges ou de miel, plutôt que le sucre. Sachez tout de même qu’il est préférable d’en consommer en fin de repas, plutôt qu’entre. Mélangé avec d’autres aliments, il sera stocké moins vite !

Faut-il s’en passer ?

Nos mauvaises habitudes alimentaires, ne permettent plus à notre corps de s’autoréguler et favorise l’augmentation du mauvais cholestérol, le stockage de graisses (prise de poids voire même l’obésité), et le diabète de type II. Alors, naturellement, les magazines féminins ou beauté nous disent que les glucides sont les ennemis de notre ligne et de notre santé et qu’il faut tout simplement cesser d’en consommer : c’est uniquement le cas pour les aliments transformés !
Il n’y a qu’à lire l’étiquette industrielle du ketchup par exemple. Les sensations de dopamine que procurent le sucre sont immédiates et addictives. C’est alors que commence un cercle vicieux : une prise en appelle une autre… jusqu’à avoir des pulsions incontrôlables. En compensant des états émotionnels de frustrations, les pulsions sucrées sont un indicateur de déficit en bien être. Petites astuces pour vous aider à gérer ces rituels de consolation :

  • Evaluer la consommation quotidienne de sucre ajouté (autre que les fruits frais entiers) et prendre conscience de la quantité consommée.
  • Noter à quels moments de la journée celui-ci est ingéré.
  • Relever les états émotionnels qui nous ont fait consommer du sucre plus que de raison.
  • Opter pour des exercices de relaxation, d’activation physique pour faire passer l’envie de grignoter
  • Si vous avez réellement faim entre les repas : Boire un grand verre d’eau, manger un fruit frais, ou une tranche de pain complet, céréales, ou une poignée fruits oléagineux : noix, amandes…

Par quoi remplacer le sucre ?

Lorsque nous mangeons des aliments à haut Index Glycémique, le taux de sucre augmente dans le sang (hyperglycémie). S’ensuit une production d’insuline qui a pour rôle de diminuer la glycémie en faisant “rentrer le sucre dans les cellules”. 

Ainsi, pour s’aider à changer les mauvaises habitudes et réguler la production d’insuline naturellement, vous pouvez également choisir de vous tourner vers la supplémentation par les plantes associés à des acides aminés. L’ensemble apporte un fort potentiel antioxydant et vous aide même à mincir puisque vous contrôlez le stockage de graisses et garantissez la disponibilité du glucose durant l’effort !
Seuls les extraits de plantes titrés et acides aminés composant le Human Structure GlucidoTonic prouvent leur efficacité. Ils sont assemblés pour permettre à notre organisme de développer des défenses efficaces contre les risques de diabète et la prise de poids. Faisons un tour d’horizon de leurs propriétés.

  • LE GALÉGA, POUR SES PROPRIÉTÉS HYPOGLYCÉMIANTE NATURELLES 

Aujourd’hui préconisé dans les diabètes insulino-dépendants, il remplace l’insuline. Aussi, il active la transformation des glucides, en même temps que celui des protides et des lipides.

  •  LA BUSSEROLE*, POUR SON EFFET DIURÉTIQUE

Petit arbrisseau aux fruits rouges, son action diurétique et anti-infectieuse est connue et reconnue depuis le XIIe siècle ! Elle se métabolise exclusivement dans les voies urinaires, où elle se dégrade en glucose et en un puissant antiseptique.

  •  LE PAMPLEMOUSSE, POUR SON ACTION SUR LA RÉSISTANCE À L’INSULINE ET SUR LE TAUX DE GLUCOSE SANGUIN

Le pamplemousse compte de nombreuses vertus antioxydantes. Plus la chair du pamplemousse est foncée, plus sa teneur est élevée. Ce véritable « allié santé et minceur » : 

  • aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires.
  • est une excellente source de vitamine C.
  • diminue le mauvais cholestérol (le LDL) et augmente le bon cholestérol (le HDL).
  • améliore la souplesse des vaisseaux sanguins.
  • LA MYRTILLE ET LES PÉPINS DE RAISIN, POUR LEURS VERTUS ANTIOXYDANTES ET HYPOGLYCÉMIANTES

La myrtille, riche en vitamine C, apporte aussi fer, magnésium, potassium et phosphore. Elles contribuent à réduire les effets du stress oxydatif et l’inflammation du système vasculaire. Les pépins de raisin ont une action protectrice sur le foie, une action antimicrobienne, une action anti-oxydante et une action diurétique.

  • LA REINE DES PRÉS* ET LA RHUBARBE, POUR RENFORCER L’EFFICACITÉ DU COMPLEXE

La reine des prés est principalement utilisée comme anti douleur mais ses flavonoïdes sont aussi reconnus pour leurs effets drainants. Egalement, il s’agit d’une plante « dépolluante » puisqu’elle est capable de capter certaines toxines comme le benzo(a)pyrène. Par conséquent, ajouter ces deux plantes au complexe en augmente ainsi l’efficacité. 

  • POURQUOI DES ACIDES AMINÉS ?

La L-carnitine apporte de l’énergie. Elle permet à l’organisme de « brûler » les graisses en accélérant le transport des acides gras et intensifie la sensibilisation à l’insuline dans le cadre d’un traitement du diabète.
La L-tryptophane vous aide à perdre du poids dans la bonne humeur ! En effet, c’est un moyen naturel d’améliorer l’état psychologique sans entraîner un accroissement du stockage des graisses. Il soulage la dépression, favoriser l’endormissement ou faciliter la perte de poids.

*Sur la base de travaux d’expertise, l’Anses recommande de suspendre immédiatement la consommation de compléments alimentaires contenant ces plantes dès l’apparition des premiers symptômes du COVID-19 ; ou en cas de pathologies inflammatoires chroniques de discuter impérativement avec leur médecin de la pertinence de poursuivre ou non leur consommation.

Vous ne pouvez plus laisser de commentaires.

Naviguer

Retrouvez les Laboratoires Activa !

Titre du service
Pour trouver nos solutions naturelles

Titre du service
Notre Facebook

Titre du service
Découvrez nous sur Instagram

complement alimentaire