Fortifiez vos cheveux

Les cheveux : symbole de vitalité

Dans toutes les civilisations, les cheveux ont revêtu une symbolique de force et de pouvoir, de virilité ou de féminité. Aujourd’hui encore, ils dévoilent notre personnalité et sont le reflet de l’image que l’on a de soi-même ou de celle que l’on souhaite projeter.
Outil de séduction à part entière, nous soignons nos cheveux à grand renfort de produits. Malheureusement, ils ne sont pas toujours efficaces, puisqu’ils n’agissent pas en profondeur. Pourquoi ? Parce que nos cheveux, composés d’un bulbe et d’une tige pilaire, poussent et se nourrissent par la racine.
En effet, les cellules se multiplient à la racine, grâce aux apports en oxygène et en nutriments véhiculés par les capillaires sanguins. Puis, progressivement repoussées vers le haut, elles se chargent en kératine1, pour former la tige pilaire. L’analyse d’un seul de nos cheveux, permet de définir notre état de santé général. Ceux-ci, captent tout ce que nous ingérons : aliments, médicaments, drogues, pollution, etc.
En résumé, la pousse et la vitalité des cheveux dépend des nutriments et des hormones véhiculées par le sang et apportés à la racine. Le seul moyen efficace d’agir sur leur santé ou de les « soigner » est donc de les nourrir de l’intérieur.

1 : protéine riche en acides aminés soufrés (cystine et méthionine).

Les facteurs de chute de cheveux

1. Un dérèglement hormonal : l’alopécie androgénétique

L’alopécie androgénétique, ou plus communément “calvitie”, est un phénomène très fréquent, qui touche environ 50% des hommes. Contrairement aux idées reçues, elle affecte également les femmes. On comptabilise, environ 15% des femmes âgées de 40 ans, et 75% des femmes de plus de 65 ans.
La cause de cette chute anormale des cheveux est connue. En effet, elle est liée à l’hyperactivité d’une enzyme, la 5 alpha réductase. Celle-ci, participe à la transformation de la testostérone en DHT (Di Hydro Testostérone). Ainsi, un taux trop élevé de 5 alpha réductase va modifier la durée des cycles pilaires. Il existe trois phases :

  • anagène : phase de croissance du cheveu
  • catagène : cessation d’activité, le cheveu s’est détaché de la sa base nourricière
  • télogène : élimination, le cheveu tombe

Ces trois phases forment un cycle capillaire et lorsque l’individu est atteint d’alopécie androgénétique, la phase de croissance est raccourcie. Ce phénomène de perte de cheveux, provoque dans un premier temps, un éclaircissement des cheveux. Puis, une disparition progressive et totale sur de larges zones du cuir chevelu.

2. L’Oxydation : l’alopécie diffuse

Elle est caractérisée par des cheveux fins et clairsemés, sur l’ensemble du cuir chevelu, et touche essentiellement les femmes.
L’alopécie diffuse est, le plus souvent, due aux dommages causés par les radicaux libres. Eux-mêmes sont engendrés par des facteurs externes comme la pollution, le stress, la qualité de vie, etc. Les radicaux libres entretiennent l’inflammation des tissus, favorisant le vieillissement des cellules du follicule pileux (racine) et le raccourcissement du cycle de vie des cheveux.

3. Les problèmes de microcirculation : la chute carentielle

Il est scientifiquement établi qu’une carence en apports nutritifs, amenés par le sang, peut provoquer une chute anormale des cheveux, appelée chute carentielle. Ceux-ci sont anémiés et la durée des cycles pilaires raccourcie.

Comment lutter contre la chute des cheveux

Le palmier de Floride ou Saw Palmeto

Le Palmier de Floride ou Saw Palmeto était utilisé, par les Indiens de Floride, pour ses multiples propriétés médicinales. Généralement, préconisé aux femmes pour soigner les problèmes liés à la menstruation et au déséquilibre hormonal. Et aux hommes pour lutter contre les problèmes liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate. En somme, il est efficace pour lutter contre certains dérèglements hormonaux.
La recherche, a notamment démontré, qu’il est un inhibiteur très efficace de l’activité de la 5 alpha réductase. Comme vu précédemment, elle conduit à un éclaircissement, puis à la disparition progressive et totale des cheveux sur de larges zones :

  • front et dessus du crâne pour les hommes
  • un éclaircissement progressif plus généralisé chez les femmes.

Des études cliniques menées sur des hommes chauves, ont démontré que consommer de l’extrait de Palmier de Floride permet de réduire les niveaux de DHT du cuir chevelu. Mais également, de favoriser la croissance du cheveu, sans causer d’effets secondaires.

palmier-floride-cheveux

L’Ortie

ortie-cheveux

Les Grecs et les Romains utilisaient l’ortie pour soigner la toux, la tuberculose, l’arthrite ainsi que pour stimuler la pousse des cheveux. Aujourd’hui, les actions bénéfiques de l’ortie sont davantage reconnues par la communauté médicale, surtout en Europe.
En 1995, une étude insu (sans groupe placebo), a été menée auprès de 2 080 sujets traités, avec un mélange d’extraits de racine d’ortie et de palmier de Floride. Celle-ci, a donné des résultats concluants sur l’hypertrophie bénigne de la prostate, soit sur l’activité de la 5 alpha réductase. Deux études à double insu, effectuées sur une durée de 24 semaines, ont confirmé l’efficacité de l’association de ces deux plantes.
De plus, ce même produit a été reconnu comme aussi efficace que les médicaments classiques, (finastéride et tamulosine), au cours de deux essais d’une durée d’un an. L’association ortie et palmier de Floride, permet donc de lutter efficacement contre les facteurs hormonaux de la chute des cheveux.

La myrtille

Riche en vitamine C, elle apporte également fer, magnésium, potassium et phosphore. Elle possède une quantité record de flavonoïdes aux propriétés fluidifiantes, anti-oxydantes et anticancéreuses. En dehors d’autres composants phénoliques, les fruits contiennent une grande concentration d’anthocyanes, dont l’effet anti-oxydatif dépasse de loin celui des vitamines C et E. Les composés phénoliques des myrtilles, contribueraient à réduire l’oxydation des lipides sanguins, les effets du stress oxydatif et l’inflammation du système vasculaire.
Une étude contrôlée contre placebo, en double aveugle, réalisée sur 60 patients ayant une insuffisance veineuse chronique. Celle-ci, a montré une amélioration significative des symptômes après 30 jours de traitement avec un extrait de myrtilles. La myrtille renforce donc les capillaires en les protégeant de l’oxydation et améliore les fonctions contractiles des vaisseaux, permettant ainsi un meilleur apport en nutriments au bulbe des cheveux (racine).

 

myrtille-cheveux

La myrtille, en luttant contre les problèmes de microcirculation, stimule la vitalité du bulbe pileux. De plus, elle favorise la repousse et la croissance des cheveux. Associée à d’autres plantes, elle aide par ailleurs à lutter contre l’effet néfaste des radicaux libres.

Ces trois actifs permettent de lutter naturellement contre la chute des cheveux en prenant soin de nos chères chevelures, alors convaincu(e) ?

Vous ne pouvez plus laisser de commentaires.

Naviguer

Retrouvez les Laboratoires Activa !

Titre du service
Pour trouver nos solutions naturelles

Titre du service
Notre Facebook

Titre du service
Découvrez nous sur Instagram

complement alimentaire